vitrine votre compte votre panier
Actuellement 54755 livres en ligne, 60000 livres en librairie
nous achetons contacts calendrier alerte
Lectures d’été
Jean Ray, le maître des spectres

Sébastien Norblin de la Gourdaine

Sébastien NORBLIN DE LA GOURDAINE

(1796 - 1884)

Sébastien Louis Guillaume Norblin de la Gourdaine, surnommé Sobek, est un peintre né le 24 février 1796, à Varsovie, du second mariage du peintre Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine.

En 1804, la famille rentre en France. Il n'a alors que 8 ans. Il se destine très tôt à la carrière de peintre, pour suivre les traces de son père (à la différence de son demi-frère, Louis Norblin, qui lui sera musicien). Il entre à l'Ecole des Beaux-Arts, où il reçoit l'enseignement de François-André Vincent, de Merry-Joseph Blondel et de Jean-Baptiste Regnault.

Après sa troisième place en 1822, il obtient le Grand Prix de Rome en 1825 pour un tableau représentant « Antigone donnant la sépulture à Polynice ». Il demeure donc de 1826 à 1830 à la Villa Médicis, et reste en Italie, et ne rentre en France qu'en 1833. 

Il expose régulièrement au Salon de 1826 à 1876, et a pour élève, en 1837, le peintre Alexandre Antigna


Il participe aux décorations de plusieurs édifices religieux en France. Citons :

- en 1836 « Une Vierge à l'enfant » pour la Cathédrale Notre-Dame (Le Havre)

- en 1844, un « Saint-Paul à Athènes » pour la Collégiale Notre-Dame (Mantes-la-Jolie)

- en 1846, « Le Martyre de Saint Laurent », pour l'église Saint-Mamet de Saint-Mamet-la-Salvetat (en Auvergne) ainsi qu'un « Saint-Pierre » pour l’église paroissiale Saint-Cassien de Savigny-lès-Beaune (en Bourgogne)

 page suivante


Accueil
 | 
Recherche avancee
 | 
Vitrine
 | 
Votre compte
 | 
Contact
 | 
Vendez vos livres
 | 
Calendrier
 | 
Blog
 | 
Mentions légales
 | 
CGV
 | 
Charte