vitrine votre compte votre panier
Actuellement 54755 livres en ligne, 60000 livres en librairie
nous achetons contacts calendrier alerte
Lectures d’été
Jean Ray, le maître des spectres
LE CREPUSCULE SUR LA MER est un des très nombreux livres d'André Suarés. L'auteur évoque dans cet ouvrage son admiration pour la Bretagne sous un angle particulier.

L'auteur dans sa dédicace précède Morvan Lebesque lorque celui-ci écrit dans 'comment peut-on être breton '': La Bretagne n'a pas de papiers. Elle n'existe que dans la mesure où, à chaque génération, des hommes se reconnaissent bretons. A cette heure, des enfants naissent en Bretagne. Seront-ils bretons ? Nul ne le sait. A chacun, l'âge venu, la découverte ou l'ignorance. "

bf3802bis

Suarés nous dit, lui, environ 70 ans plus tôt : "Je dédie ces reflets d'elle-même à la pierre forte entre toutes, verte et précieuse, d`un cher pays. Et je ne saurais dire, dans l'amour que je lui porte, si j'en ai plus reçu le sang, ou si j'ai plus voulu l'y reconnaitre, comme en l'objet que la prédiction choisit. On est d'où l'on veut être. La fatalité du coeur vaut bien les autres. Il n'est point de lieu où elle ne suffise à rapatrier l'homme... "

bf3802

Bien sûr Suares n'est pas Lebesque et l'époque dans laquelle il vit est bien différente, mais il défend le même point de vue lorqu'il dit que "la Bretagne va mourir, après Venise, après Florence, avant Paris. Demain elle sera riche peut-être : illustre à la manière des gueux d'âme, après avoir été tout le contraire, riche d'âme et gueuse d`écus. Bientôt elle aura cessé d'être bretonne. Le vulgaire est toujours là".


Que reste-t-il de la Bretagne ? : à vous de juger ! Quoi qu'il en soit vous trouverez sur nos étagères également les livres de Lebesque et de Suares. Les illustrations de MAURICE DENIS viennent étayer la phrase de Suares qui conclue la dédicace : 'Et j'aime en elle, la belle émeraude, tout ce qui jette un dernier feu, qui va bientôt cesser d'être, et qui est plus beau sans doute, comme le soleil à l'occident, de toucher au moment de n'être plus.' En effet, DENIS fondateur de l'école Nabis recherche une voie spirituelle dans les philosophies orientales.

Tout deux se retrouvent pour exprimer dans ce MAGNIFIQUE livre "l'impermanence" de la Bretagne.

Voir à propos des nabis le site du musée Maurice Denis.

A propos d'impermanence : "L'impermanence" est une notion orientale qui décrit le perpetuel changement du monde à travers notre perception. C'est l'impermanence que saisisse les peintres et les poètes lorqu'ils font de la peinture une transposition de la nature. Pour Maurice Denis : " l'équivalent passionné d'une sensation reçue ".

bf3802ter


VENDU

 


Accueil
 | 
Recherche avancee
 | 
Vitrine
 | 
Votre compte
 | 
Contact
 | 
Vendez vos livres
 | 
Calendrier
 | 
Blog
 | 
Mentions légales
 | 
CGV
 | 
Charte